Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accčs.


Messages - Aze

Pages: [1] 2 3 ... 20
1
Arf, je découvre l'annonce.
Bonne année aussi à tous au passage.

Tout a été dit déjà, et ayant démarré avec une smartrap au tout début pour les mêmes raisons que les autres (petit budget, communauté sympa à taille humaine et en français) je pense à peu près comme Louis2 et les autres sur le passage aux profilés. Et tout pareil que toi Serge sur l'analyse du marché actuel et du raté youtube.
En tout cas un grand merci à toi, car malgré les râleurs du forum (dont j'ai souvent fait parti), t'as toujours été positif et sympa dans tes réponses et grâce à toi, on est nombreux à avoir appris plein de choses.

Ensuite, de par mon expérience perso, j'ai connu à peu près la même chose autrefois; j'avais monté une SARL, on était 2, et même si les produits qu'on fabriquait étaient le top du top (10 ans après, on me sollicite encore pour refabriquer mes produits d'autrefois) et qu'on générait du chiffre d'affaire, c'était trop de boulot, trop de contraintes, trop de paperasses et beaucoup trop d'impôts! La fatigue a pris le dessus. Donc je comprends parfaitement l'annonce, malheureusement.
Et en même temps je ne regrette pas non plus, j'ai appris des choses à le faire et j'ai encore la fierté aujourd'hui d'avoir fabriqué des bons produits. Donc Serge, tu peux être fier toi aussi, car ma smartrapcore bûcheron imprime toujours super bien, c'est une très bonne machine (et celle-là je ne l'a transformerais pas en Itopie comme la Smartrap :=) )

Bon courage pour la re-reconversion et de toute façon, avec l'expĂ©rience acquise, qui sait si un jour tu ne vas pas te remettre Ă  refabriquer et vendre quelques concepts en recommençant une petite-auto-entreprise en parallèle de ton activitĂ© principale (je suis sĂ»r que tu devines que je te parle encore de mon expĂ©rience perso  ;D ).

Je resterais dans le coin de toute façon, j'aime toujours jeté un oeuil sur ce cher forum convivial même si l'impression 3D est presque derrière moi maintenant (l'outil est là, on a atteint les limites de la FDM et ça marche plutôt bien, les CNC se sont démocratisées aussi, et on commence à voir de plus en plus de projet de compression/injection plastique maison apparaître, c'est ça qui me fait de l'oeuil dernièrement...). A bientôt tous et un dernier "bravo l'artiste" à Serge.

2
Géneral / Global / Re : MPCNC retours persos
« le: 22 novembre, 2016, 10:58:24 pm »
Pour rester un peu dans le sujet des CNCs, je suis tombé sur une CNC française plutôt pas mal par rapport à ce qui ce fait actuellement dans les CNCs en kit:
http://mon-club-elec.fr/openmakermachinepro/

A vrai dire, ça reste quand même cher (1500€ avec une broche Kress 1050 et quelques outils), mais nul doute qu'elle est bien plus efficace que leur première machine et que les équivalents en profilés alus. Pour les curieux, il y a 3 types de CNC et une Prusa i3 version alu sur leur site:
http://mon-fablab.fr/

Bon pour ma part, j'ai pas le budget pour ça, par contre, c'est tout open source et vraiment bien documenté, donc en gros, juste à partir de la doc et vu que tous les fichiers sont à dispo, on peut, en se galérant un peu quand même, réussir à s'en construire une pour moins cher (à mon avis, ça tourne quand même entre 800 et 1000€). C'est vraiment intéressant de lire les docs mises à dispo, que ce soit pour la partie électronique, la chaîne logiciel pour ceux qui n'y connaissent rien et aussi pour la partie mécanique.
Elle est fortement inspirée de la CNC Raw 1.3 qui se base sur le guidage linéaire Motedis à partir de roulements U-Groove: pour moi c'est mécaniquement le seul truc valable actuellement en guidage linéaire pas cher; des roulements double rangée en U en acier trempés qui roulent sur des axes rectifiés en acier trempés, c'est le top (en tout cas c'est forcément bien plus précis, durable et solide que des roues en plastiques sur de l'aluminium...).
Je commence à regarder, car maintenant que j'ai mis un pied dans le monde de la CNC avec la MPCNC, c'est clair que j'aimerais aussi plus de précision, de vitesse et surtout pouvoir taper dans le l'alu facilement.

A un moment je risque de me pencher sĂ©rieusement sur mon idĂ©e de dĂ©part qui Ă©tait de prendre des profilĂ©s acier carrĂ©s de GSB, et de monter dessus des barres rectifiĂ©es. Ca a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait ici https://www.youtube.com/watch?v=lD0YNi2ucPk mais lĂ  il colle directement les barres sur les profilĂ©s, moi je pense imprimer des petites cales en PLA que je collerai ensuite Ă  l'Ă©poxy ; les cales c'est histoire d'Ă©conomiser sur la colle, mais bon, plus y aura de colle, mieux ce sera qd mĂŞme (l'Ă©poxy est tellement puissante). Bon en gros c'est du rail supportĂ© en version cheap. Faudra tester, si ça se trouve c'est pourri  ;D mais Ă  première vue, que ce soit la omm pro ou la raw 1.3, ça a l'air de tenir la route quand mĂŞme...

3
Géneral / Global / Re : Nouvelle imprimante : La SmartAlu
« le: 11 novembre, 2016, 06:52:28 pm »
A volume Ă©gal, certes l'alu est bien plus rigide, mais Ă  prix Ă©gal, tu peux te fabriquer un tank en MDF et un tricycle en alu  ;)
En gros, entre une structure alu qui est sous forme de petits profilés accrochés entre eux par une seule visse et un cube de grosses planches de bois avec des visses à bois sur toute la tranche et de la peinture pour l'hygrométrie, tu n'as pas vraiment de différence de rigidité. Et la masse de ta machine joue aussi un rôle sur la qualité des impressions, là le bois gagne.

Le rapport prix/rigidité est plus favorable au bois qu'à l'alu en gros (mais bon, rien de nouveau là-dedans, les charpentes des maisons sont faîtes en bois pour cette raison).

Si un jour tu veux te faire une CNC, tu retrouves une peu les mêmes problématiques: vendre un kit en tant que fabriquant est bien plus intéressant si c'est du profilé alu pour plein de raisons, si tu te la fabriques entièrement, c'est bien plus intéressant d'utiliser du bois et c'est pas parce que l'alu est plus pratique et plus esthétique que tu auras une meilleure machine, en général c'est plus souvent l'inverse. C'est pour ça que les 'vieux gars' du monde de la CNC vendent en général uniquement les plans de leur machine et à la limite quelques éléments spécifiques, mais pour la partie structure, tu la fabriques toi même en bois.
L'alu ne vaut le coup que dans le cas d'une machine qui nécessite d'avoir une faible masse (vélos, motos, etc) mais c'est pas le cas dans le monde de l'impression 3D et encore moins dans celui de la CNC. Il reste ensuite l'acier qui est bien meilleur que l'alu pour plein de raisons, mais bien plus difficile à mettre en oeuvre (et là encore il faut un coup de peinture).

Ce ne sont que des compromis. C'est clair que c'est tellement plus rapide de monter une imprimante ou une CNC en profilés alu que parfois on préfère mettre un peu plus d'argent (en plus de l'esthétique et du bon rapport volume totale/volume imprimable qu'offre le système V-slot).

4
Géneral / Global / Re : Nouvelle imprimante : La SmartAlu
« le: 11 novembre, 2016, 12:43:57 pm »
Les profilés Motedis n'ont pas la gorge chanfreinée pour accueillir les v-wheels. La gorge a un petit arrondi, qui permet cependant d'accueillir des V-wheels quand même, mais faire rouler une surface plate sur une surface arrondie, c'est la solution cheap (cependant, sur ma MPCNC, c'est ce principe, mais j'en suis conscient et donc il faut savoir surveiller tout ça et resserrer si besoin).
Certains sur les forums conseillent d'acheter moins cher les profilés Motedis pour les chanfreiner ensuite à la défonceuse: sauf que l'anodisation de l'aluminium est un procédé de surface (la couche est ultra fine), donc faire le chanfrein après-coup, c'est pas top non plus, on se retrouve sur de l'alu non durci en surface.

Actuellement le meilleur compromis quand on veut se faire ce type de machine, c'est d'acheter un maximum de profilés chez Motedis, et d'acheter juste les profilés V-slot chez Ratrig, et autant que possible les roues, T-nut et autres éléments spécifiques sur Aliexpress ou Ebay. Mais même comme-ça, ça reste un budget.

C'est plus avantageux pour un fabriquant de kits d'utiliser ce principe, car il n'y a presque plus de travail de fabrication et le temps d'assemblage est ultra rapide (et le prix des colis est moins élevé grâce au poids limité). Par contre pour du fait maison, la différence de prix entre une structure MDF + tiges lisses et une structure alu + V-wheels est monstrueuse et n'offre que très peu d'avantage à part l'esthétique (et à la limite, si on choisit du MDF épais, on a une structure bien plus lourde et on imprime encore mieux). Et encore, pour l'esthétique, si on peint sa structure, on peut faire de supers machines (il y a de très très belles smartrapcore bûcheron qu'on a vu passer ici même). Par contre ça demande plus de boulot, mais c'est vraiment beaucoup d'argent d'économiser pour pouvoir se faire un autre projet ensuite.

Il reste un type de système linéaire très peu utilisé et pourtant qui est en théorie le meilleur du genre, c'est le système de type easyrider de Motedis. Sauf que ça revient vraiment trop cher de passer par Motedis (4€ la roue! Aïe...On les trouve à 1€ sur AE en cherchant 'SG20'). Mais bon, ça c'est plus pour Serge, s'il veut réfléchir à une CNC un peu différente et meilleure que les autres.


5
Software / Logiciels / Re : freecad 0.16
« le: 08 novembre, 2016, 04:59:28 pm »
Et la solution de CAM pour générer du Gcode, tu l'as testée? (j'ai pas installé encore, entre Onshape et Estlcam, pour l'instant tout marche à peu près, mais aucune des solutions n'est open source).

6
Oui c'est possible, mais du coup il faut définir dans Marlin ton endstop Z en tant que Endstop MAX et non plus MIN. Et ensuite il faut effectivement préciser quelque part l'offset. Pour le coup je n'ai aucune expérience là-dessus, mais c'est plutôt bien décrit en anglais dans Marlin et ça doit se trouver sur le net. Il faudra aussi changer la direction du Home Z dans Marlin, je me souviens avoir vu le paragraphe dans config.h aussi. Tout ça ne devrait pas être trop compliqué je pense, mais t'as intérêt à garder le doigt pas loin du bouton arrêt d'urgence aux premiers tests ;=)

7
Dans config.h tu commentes la toute première ligne du paragraphe auto bed levelling:
#define ENABLE_AUTO_BED_LEVELING // Delete the comment to enable (remove // at the start of the line)
devient
//#define ENABLE_AUTO_BED_LEVELING // Delete the comment to enable (remove // at the start of the line)

Il te faut un endstop que tu fixes comme tu peux où tu veux, mais que tu peux régler en hauteur et qui fait en gros contact avec une partie quelconque du plateau quand il arrive à la distance = épaisseur d'une feuille entre la buse et le plateau (je ne sais plus si il faut modifier la valeur de l'offset à 0 en faisant M851 Z0 suivi de M500 pour sauvegarder. Je pense que non car ça ne doit servir que pour l'autolevel, mais dans le doute...). Dans un premier temps, si tu ne peux plus imprimer, tu te bricoles un truc que tu fixes le long d'une de tes barres Z avec un collier de serrage (en gros, un petit morceau de bois plat par exemple, tu fais des trous pour passer des colliers de serrages et tu visses ton endstop dessus, tu régleras sa hauteur en le bougeant en force le long de la tige).

Et puis en gros c'est tout. A part qu'il faut régler le plateau à la main ensuite.
Si tu n'as pas de endstop, tu peux toujours t'en bricoler un avec 2 visses qui rentrent en contact, mais ça te fait des fils partout.

8
@lyscanthrope
dans ce cas, honnêtement fait toi un Z mécanique Tu achètes un endstop mécanique le moins cher possible ou un endswitch que tu fixes comme tu peux le long d'une de tes tiges Z (ou sur la frame): colle, visses, scotch, morceau de bois, rilsan, etc...et tu vires l'autolevel dans Marlin (il y a juste une ligne à remettre en commentaire). Et là ça marche. Ensuite tu te customiseras la chose avec le petite visse de réglage rapide comme sur les Prusa i3 et youpi, la galère est finie. Si t'as besoin d'ajuster les réglages d'offset: si tu lances une impression et que tu trouves que c'est un peu ou pas assez écrasé, et bien tu ajustes cette visse et l'impression d'après ce sera parfait, et pour le réglage du niveau, si tu t'imprimes les molettes de réglages rapide sous ton plateau, ben tu peux ajuster pendant une impression directement. Franchement, moi qui n'ai connu que l'autolevel jusque là, je pensais que c'était vraiment la galère d'être en manuel, mais en réalité, depuis que j'ai laissé tomber, et bien j'ai un soucis en moins et je comprends mieux pourquoi les 'vieux reprapers' n'ont pas souvent d'autolevel sur leur machine. Une fois qu'on a un peu l'habitude, c'est vite réglé et après ça ne bouge plus et mine de rien, ça dégage bien l'espace et le poids au niveau de la tête d'impression en plus.
Je vais le virer aussi sur ma smartrapcore, qui est en rénovation actuellement et qui a vu passer différents inductifs ou capacitifs, sans jamais réussir à avoir un truc stable.

9
Merci pour ces retours.
Donc effectivement le bilan reste mitigé, parce que si on a un besoin de bien régler son plateau avant d'utiliser un autolevel, alors autant ne pas utiliser l'autolevel. Et effectivement, il n'y a pas vraiment de raison de changer les réglages une fois que c'est fait. Le véritable soucis c'est le plateau légèrement concave ou convexe, ça faut avoir de la chance pour avoir un truc parfaitement droit: je n'en suis pas à ma première plaque de verre et c'est jamais totalement parfait. Du coup je pense que l'autolevel ne calcule pas super. Et comme pour Serge, moi c'est le réglage de l'offset qui change parfois: je peux imprimer pendant des semaines sans rien changer aux réglages, puis d'un coup, ça a changé (donc sûrement lié à la météo comme le suggère Serge), je perds du temps à re-régler le M851 que je connais par coeur et en plus en général il me faut plusieurs essais avant que ça se stabilise et que je puisse reprendre le cours de mes impressions. Pour le coup, sur la cartésienne j'ai la classique visse de réglage au-dessus du endstop Z, et c'est carrément plus rapide (et ça ne change pas en fonction de la météo je suppose, mais je n'ai pas encore de recul sur cette machine montée la semaine dernière).

10
Y a un truc magique alors avec ces capteurs. Certains galèrent, d'autres non c'est vraiment Ă©trange. Faut ĂŞtre chanceux quoi  :D

Bon ben de toute façon, la core commence à tirer la tronche, y a le connecteur 220v de la ramps qui a commencé à fondre aujourd'hui, l'auto-level qui marche quand il veut et cerise sur le gâteau, ma vitre rend l'âme en se détachant comme un mille feuille ?! Bref, il est temps de faire une mise à jour sur celle-là aussi et de repartir à zéro...

11
 Ca commence bien  ;D
Y en a un chez qui ça marche bien de chez bien?

12
GĂ©neral / Global / Vos avis sur les capteurs inductis et capacitifs
« le: 30 octobre, 2016, 06:24:20 pm »
J'aimerais bien connaître vos retours sur ces petites bêtes. Au tout début de l'aventure Smartrap, lors de l'apparition du principe de l'autolevel, on utilisait un servo moteur + endstop mécanique (et au final on a laissé tomber le servo moteur avec une tête mobile, ça marchait tout aussi bien au niveau de la capture, y avait juste quelques soucis mécaniques parfois). Puis sont apparus les capteurs sans contact, de type inductif et capacitif, c'était la révolution. Cependant, on s'est vite rendu compte que c'était pas hyper précis quand même, que ça dépendait de la chaleur ambiante, du courant qui passe dans le bed (en tout cas pour l'inductif). Et en plus ça a l'air d'avoir une durée de vie limitée.
En tout cas, moi je galère depuis le début avec ces capteurs, j'ai l'impression que ça marche vraiment pas bien. Sur ma smartrapcore, j'en suis à mon 3ème (2 inductifs dont un que j'ai cramé bêtement à cause de leur couleur de fils débiles et 1 capacitif dernièrement). Et j'ai jamais eu l'impression que ça calculait bien l'inclinaison de mon plateau. J'ai tenté plein de choses, mais suivant que j'ai imprimé ou non avant (donc capteur un peu plus chaud), ben ça détecte différemment et en prime, franchement, même si mon verre n'est pas 100% plat, j'ai une chance sur 2 que mon impression marche. La galère donc.
Je viens de finir une nouvelle cartésienne et j'ai retenté le capteur capacitif sur celle-là. J'ai bien fait tout comme il faut, tout paramétré mes offsets, mes positions de probe, fait en sorte que le capteur soit assez haut pour qu'il ne chauffe pas trop et au final, pareil: d'une impression à l'autre, c'est jamais exactement la même hauteur et en plus ça calcule presque toujours un plateau de travers. J'ai craqué et je suis passé en mode réglage du plateau manuel à l'ancienne et enfin ça marche, j'ai plus besoin de surveiller mes débuts d'impressions (et de les recommencer 10 fois).
J'arrive quand même à imprimer sur la core grâce au Dimafix qui permet de rattraper les erreurs de l'autolevel car il colle quoi qu'il arrive, mais bon, c'est navrant quand même....

Je voulais donc savoir si c'est moi qui ait la poisse avec ça, ou si je ne suis pas le seul (bon en fouillant les forums, c'est clair que je ne suis pas le seul à avoir un plateau calculé de travers et des aléas au niveau de la hauteur mesurée). Enfin bon, par curiosité, dites-moi si chez vous ça marche à 100%, parce que je suis curieux là...

13
Géneral / Global / Re : MPCNC retours persos
« le: 29 octobre, 2016, 12:21:37 am »
Si vous voulez voir une photo de la bestiole, c'est par ici. Donc tout à commencer avec un petit kit Smartrap il y a 2 ans et demi, puis j'ai pu m'imprimer une smartrapcore mdf, qui a servi ensuite à imprimer une MPCNC qui a son tour a découpé la frame de la Itopie qu'on voit au milieu et qui utilise les composants de ma défunte Smartrap. La boucle est bouclée :=)

La qualité des outils DIY a vraiment avancé d'un pas énorme ces dernières années, il suffit de voir le Marvin fraîchement imprimé alors que j'ai même pas commencé à jouer avec les paramètres. D'ailleurs ça remet un peu en cause le principe du corexy et du bowden et même des visses trapézoïdales ou Z en GT2: là c'est du cartésien, en direct drive, imprimé avec les valeurs par défaut de Slic3r (périmètre 60mm/s, infill 80mm/s), les accélérations dans Marlin sont tout aussi élevées que sur ma corexy, et bon...ben ça imprime parfaitement en fait. On n'entend que les ventilos et y a pas de trace de wobble alors que c'est des visses M8 Casto et aucun système anti-wobble. C'est une hotend E3d clone chinoise à 6€, un bed mk3, des ventilos turbofan (ça change la vie ça) et y a un capteur capacitif que j'ai réglé pour qu'il soit bien loin des chaleurs du bed (avec la petite visse au-dessus).

http://www.thingiverse.com/make:263337

14
GĂ©neral / Global / MPCNC retours persos
« le: 26 octobre, 2016, 03:35:10 am »
ENavarro m'a suggéré en MP de faire un thread à propos de la MPCNC avec quelques premières questions:

* sourcing des pièces non imprimées
J'ai carrĂ©ment repris toutes les rĂ©fĂ©rences proposĂ©es sur le site de Vicious. Toute l'Ă©lectronique vient d'Aliexpress, j'ai pris 5 gros Nema 17: 17HS19-2004S1, une RAMPS+Mega+Ă©cran, l'alim  12v la moins chère, du fil Ă©lectrique. Toujours sur AE, courroie + poulies, broche 500W et son alim et la dose de roulements 608RS. Les tubes aciers viennent de chez Leroy Merlin (moins cher qu'alleurs dans mon coin), j'ai aussi pris de la gaine plastique pour ranger un peu mes fils. Le gros de la visserie (tout ce qui est M8) vient de BricĂ´t DĂ©pĂ´t (bcp moins cher) et le reste plus spĂ©cifique sur bricovis.fr . Tout ce qui est bois (pour fabriquer la table, la spoilboard, les premiers tests) -> bricĂ´t dĂ©pot.
Les américains utilisent des tubes EMT (acier galvanisé): ça n'existe pas chez nous, on trouve que de l'acier doux laminé à froid. Mais à priori, vu qu'on a un diamètre plus grand, une surface bien plus lisse et une plus grosse épaisseur, on s'en sort encore mieux qu'eux. Après on peut aussi acheter en ligne ou dans les villes portuaires des tubes Inox en 25mm, mais c'est vraiment beaucoup plus cher (par contre, plus rigide, encore moins d'usure, et plus beau). Mais honnêtement, à ce que je constate, c'est pas près de s'user rapidement, et en plus on peut tourner les tubes si besoin avant d'en racheter.
Pour la broche, plusieurs options: Dremel ou équivalent: pas cher, mais attention les oreilles. Risque de crâmer sur de longues découpes, et presque 0 puissance. Je déconseille pour de la découpe. Broches chinoises: prendre minimum 500W avec régulateur de vitesse, il y a un kit très répandu. Environ 100€ mais trouvable aussi sur Ebay en europe pour à peu près le même prix. Ca marche déjà pas trop mal et c'est silencieux par rapport au reste et c'est le truc standard de base. Après il y a les affleureuses de bonne qualité genre Kress. Aux alentours des 200€. C'est le choix de la plupart des gros travailleurs du bois en europe. Faut éviter les grosses broches d'1kW ou autre défonceuse de GSB qui sont trop lourdes pour cette structure.

* quel outils testé ?
pour l'instant je n'ai que des flutes droites, et demi-rondes, de différents diamètres. J'ai testé la découpe de bois tendres genre mdf et contreplaqué, ça marche sans soucis, et le PVC transparent des GSB (là faut faire pas mal de tests de réglage, mais ça marche à un moment). J'ai testé aussi le style bas relief (1er passage de débourrage en queue droite puis second passage en flute demi-ronde fine pour sculpter les détails): c'est long mais ça marche super.

* quel pb rencontrés lors de la fabrications ? lors des 1ers essais ?
Ryan, le concepteur a préféré voir 'large' dans ses stl, à cause des gens qui râlaient trop: du coup faut feinter pour serrer certains écrous: ll faut coincer un autre tournevis fin contre l'écrou pour pouvoir serrer le boulon. A part ça, franchement, aucune difficulté, c'est du légo très bien documenté. D'ailleurs ça m'a pris beaucoup moins de temps que de monter une imprimante 3D, car toutes les pièces sont identiques. Lors des premiers essais, pas vraiment de difficulté non plus, il suffit de suivre pas à pas le site de Ryan, d'utiliser Estlcam qui est aussi orienté gros débutant (plein de tutos vidéos et de bulles d'aides) et en beaucoup moins de temps qu'il ne faut pour le dire, on a compris le principe général d'une CNC.

Mes remarques persos qui me viennent Ă  l'esprit:
-je pense qu'il faut 1 mois pour faire ce projet de A Ă  Z, il y a beaucoup moins de choses Ă  apprendre que sur une imprimante 3D.
-j'en ai eu pour 350€ max en tout, voir moins (avec une grosse table 'dirty table' à la Ryan et tout le reste)
-le temps d'impression des pièces est interminable (2 bobines), faut vraiment commencer par ça. J'avais déjà tout reçu de Chine que je n'avais pas fini d'imprimer (j'imprime que de jour et quand je suis à la maison). Les pièces sont massives et avec du gros infill, donc faut vraiment éviter le warping: Dimafix ou autre qui colle bien, Brim si besoin, etc...faut connaître son imprimante quoi.
-acheter un aspirateur d'atelier
-prévoir de commencer par des projets pour Madame (arbres à bijoux, coffrets, etc) histoire qu'elle ne déteste pas votre très bruyante et salissante nouvelle amie
-ne pas prévoir trop grand quand on débute. Avec des barres de 75cmx75xm j'ai une surface de travail d'environ 49cmx49cm et je me suis limité à 8cm de hauteur (c'est surtout ça qu'il faut limiter et c'est limite déjà trop si c'est une utilisation CNC, car les flutes ne dépassent pas souvent 3cm de long et c'est déjà énorme), je visais 6cm et j'ai raté j'ai 8cm (les Shapeoko et autres ne font pas plus que 6cm de Z en général). On peut travailler en 2 fois si on a besoin de faire plus long dans une direction. Rien n'oblige de faire un carré, j'ai fait selon mes besoins et j'ai suffisamment de place.
-prévoir un ventilo pour la Ramps, les drivers chauffent quand même plus qu'avec une imprimante 3D.
-j'ai eu des soucis de déconnections USB assez réguliers, mais je n'ai pas trouvé la cause: broche qui crée des surtensions? Fils très longs? Drivers qui pompent trop de courant? Ordi qui a survécu à la tasse de café mais qui n'est quand même pas très content? Bref, j'utilise la carte SD pour mes travaux, comme ça en plus l'ordi est loin de la poussière et j'ai plus de soucis depuis.
-la machine est très lourde. A prendre en comte s'il faut la bouger d'endroit ou la poser sur une table pas très solide.

[EDIT] autant tout rajouter dans ce premier post

-il faut vraiment prendre son temps au moment du montage de la structure pour avoir quelque chose de bien orthogonal. Il ne faut pas hésiter à recommencer plusieurs fois, car Ryan suggère de serrer plus ou moins fort tel ou tel écrou, mais tout cela est très relatif. Faut se faire son propre avis en recommençant plusieurs fois.

-on peut avoir des doutes sur une machine faites avec des pièces plastiques: en réalité le PLA est loin d'être un mauvais candidat, du moment que les pièces soient imposantes et avec les infills conseillés. D'ailleurs: http://www.makeitfrom.com/compare/6061-AlMg1SiCu-3.3214-H20-A96061-Aluminum/Polylactic-Acid-PLA-Polylactide . Je peux monter sur la CNC sans problème. Cela dit, c'est le point noir de cette machine: c'est très long à imprimer et très frustrant de se retrouver avec un tas de spaghettis au bout de 8h de print à cause d'un soucis de warping.
-le choix unique de faire une CNC en gantry style ultimaker: 3 barres d'aciers de 25mm sur chaque axe, ça limite vraiment la flexion. Par contre, il faut bien aligner ses chariots à distances égales d'un coin avant de commencer à usiner, sinon un carré ne sera pas carré. L'autre soucis c'est le volume total de la machine par rapport à son volume de travail, ça éclate les scores. Par contre c'était plus simple à développer et aussi plus simple à monter, vu que tout est symétrique et identique. Ce type de gantry ne vaut le coup que si le système linéaire ne coûte presque rien, et vu que sur les autres CNCs, c'est ça qui coûte le plus cher, en général on reste en mode portique mobile.

-le choix de l'acier est bien plus judicieux que celui de l'alu. Même si aujourd'hui les profilés alus sont bon marché, ça reste de l'alu: c'est vraiment léger, ça s'use un peu moins en version anodisé mais ça s'usera quand même plus vite que de l'acier trempé. Les tubes aciers de GSB sont en acier doux mais laminés à froid, donc ils résistent finalement assez bien à l'usure. C'est plus rigide et surtout plus lourd que du profilé alu pour un tarif bien meilleur, pour moi c'est plus adapté pour une structure de CNC que de l'alu. Mais il reste aussi le mdf, qui lui ne coûte quasiment rien et avec une épaisseur suffisante, on a facilement un bon chassis qui tient la route. C'est sûr qu'esthétiquement, l'alu gagne, et c'est à la mode, mais bon si les premiers fabricants de CNC low cost qui faisaient du profilés alu se tournent maintenant vers les profilés aciers, c'est qu'il y a une raison...

-si j'avais à faire une énième CNC low cost, il faut avant tout concentrer ses recherches sur le système linéaire, c'est ça qui coûte le plus cher et de loin, normalement. Pour le reste, on sait maintenant que 2 nema 17 par axe et des petits drivers suffisent, mais sinon il y a aussi l'option plus classique des nema 23 avec des drivers TBxxxxx qui ne coûtent plus rien sur Aliexpress. Les courroies ont leur limites, mais le rapport qualité/prix est largement meilleur que tout autre système de mouvement des chariots et on peut facilement choisir des courroies plus grosses si besoin ou même utiliser 2 courroies face à face, en en collant une sur une surface plane pour créer une sorte de système crémaillère ( https://www.youtube.com/watch?v=gwD7UYtYBdk ).

Voici quelques inspirations de CNC low budget que j'avais repéré:

https://www.youtube.com/watch?v=lD0YNi2ucPk le système choisit, proche du système easyrider de motedis est loin d'être stupide et carrément pas cher. Les U-grooves bearing (SG20) se trouvent facilement pour pas cher sur AE: https://www.aliexpress.com/item/SG-series-of-high-precision-roller-bearings-for-screw-bolts-SG10-SG15-SG20-SG25-SG66/2027853188.html?spm=2114.01010208.3.1.vB4KX6&ws_ab_test=searchweb201556_0,searchweb201602_5_10057_10056_10055_10037_10049_10033_10059_10032_10058_10017_10060_10061_10062_10063_412,searchweb201603_8&btsid=c501c6a2-e5bc-43a3-8bb2-91ec315ac091
(dans le mĂŞme genre en plus cher: https://www.youtube.com/watch?v=BE-8hqIeYnQ )
http://www.thingiverse.com/thing:1659021 système proche de la MPCNC et clairement pas chère et vite fabriquée. Par contre l'entraînement par tige fileté est mal pensé je trouve (une autre du même genre, plus vieille d'ailleurs: http://rcexplorer.se/blog/2012/04/let-me-present-my-new-cnc/ )
dans le mĂŞme esprit encore:
http://pleasantsoftware.com/developer/3d/2011/05/13/poor-mens-laser-cutter/




15
Géneral / Global / Re : Nouvelle imprimante : La SmartAlu
« le: 26 octobre, 2016, 12:50:17 am »
Guyle, si tu dois prendre une prusa, regarde de plus près la Anet A8. Il y a un grosse communauté derrière, une page facebook, des vidéos un peu partout, tout le monde dit que la doc est bien faite, etc..Jette un oeuil en tout cas.

Serge, j'ai fait aussi la MPCNC v1, sans trop y croire, avec un peu trop d'ambition: barres X et Y de 1m et Z de 15cm. Le tout avec une spindle chinoise 500W (je pensais qui était la cause de mes soucis). Très déçu aussi.
Finalement j'ai tenté la v2, avec des barres de 75cm*75cm et un Z de 8cm max. Les pièces plastiques (stl) de Ryan ont dorénavant des tolérances d'impression sur la v2, pas besoin d'utiliser le XY_compensation ou de modifier la taille de la pièce à imprimer, donc j'ai pas passé des heures avec ma lime comme pour la V1 (aucun coup de lime d'ailleurs). Ensuite tout est plus rigide, tout est plus facile à monter. J'ai suivi scrupuleusement les instructions, j'ai mis mes moteurs en série (ça marchait en // aussi, mais il y a carrément plus de couple en série si c'est une utilisation peu rapide, en mode CNC quoi. A éviter en mode imprimante ou laser, faut rester en //). Ma frame est vraiment d'équerre, et je repositionne bien mes barres du chariot X pour les mettre bien orthogonales avant chaque utilisation (Ryan conseille de mesurer à partir des coins, moi j'ai fait des marques sur mes barres tous les cm, pour que ce soit plus rapide dorénavant).
Bref, en V1, j'arrivais pas à avancer dans du mdf, je ne faisais que gratter la surface petit à petit pendant des heures et au final j'avais un truc pas orthogonal avec une tolérance de 0.5mm sur un axe et 1mm sur l'autre.
En V2, avec une 'single flute 1/8' et ma broche chinoise 500W, je fraise dans du mdf en passes de 3mm, feedrate 12.5m/s et avec une tolérance finale de 0.2mm sur mes 2 axes et le tout parfaitement orthogonal. En gros, tu ne fais pas mieux avec une Shapeoko 3.
Depuis la V1, plein de choses ont évoluées, que ce soit le programme Estlcam et les autres (fraisage trochoïdal et plein d'autres trucs vraiment pro). Y a eu plein d'évolutions pour les gravures lasers (kits, programmes). Ca bosse aussi sur le 4ème axe, etc...C'est vraiment en pleine expansion et c'est normal, ça marche plutôt bien, surtout quand c'est très bien expliqué et qu'on comprend enfin quelque chose à la CNC. Il se passe grosso modo la même chose qu'avec le monde reprap il y a peu de temps, ça se démocratise tellement qu'avec toute la matière grise qui arrive en masse, il y a plein d'évolutions.

Pages: [1] 2 3 ... 20