Auteur Sujet: Octoprint pour une gestion totale à distance  (Lu 1396 fois)

Darhf

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 168
    • Voir le profil
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #15 le: 24 août, 2016, 11:49:10 am »
Attention; J'ai jamais rien fait de tout ça, j'explique sans avoir testé :)

Si il n'y a pas d'entrée en plus dans le menu, c'est effectivement que le fichier config est mal modifié, ou qu'on est pas dans le bon.

Broche 7 c'est GPIO4 si je lis bien  le diagramme du Pi ( http://elinux.org/File:Pi-GPIO-header.png )

Reprenons depuis le début, il faut :

1) Installer WirinPi (https://projects.drogon.net/raspberry-pi/wiringpi/download-and-install/)
(En SSH)

Si git est pas installé sur la machine :
sudo apt-get install git-core
En cas d'erreurs :
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

Obtenir WiringPi
git clone git://git.drogon.net/wiringPi
Installation
cd wiringPi
./build

2) Tester  :

Mettre la pin 7 en mode sortie :
gpio -1 mode 7 output
Le -1 indique à WiringPi d'utiliser la 7è Pin du port GPIO dans l'ordre physique et pas logique.

Envoyer "1" sur la pin 7 (= envoyer 3.3v):
gpio -1 write 7 1
Ici la pin est donc alimentée en 3.3v.

Puis pour éteindre la pin 7
gpio -1 write 7 0

Si ça fonctionne :

2) modifier le fichier de démarrage du Pi pour qu'il mette la Pin en mode sortie dès le début et la rende accessible aux autres softs:
Dans /etc/init.d/octoprint, ajouter à la ligne 77, avant RETVAL="$?" :
Citer
gpio export 4 out

(J'ai un doute sur le 4 : Pin 7 = GPIO4 et je pense que c'est celui-ci qu'il faut mettre)


3) Modifier la config de Octoprint :
Le plus simple :
Télécharger YamlPatcher qui est un plugin qui permet de modifier le fichier yaml de config directement dans octoprint
On peut directement télécharger un plugin dans l'interface.

Puis dans octoprint -> settings - plugins -> YamlPatcher, coller :
Citer
[["append", "system.actions", {"action": "test gpio", "command": "gpio -1 write 7 1", "name": "Test GPIO", "confirm": "test gpio ?"}]]

Tout rebooter puis tester.


clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #16 le: 24 août, 2016, 02:21:04 pm »
Enfaite ... Merci pour cette réponse super complète, mais le problème est que je n'est jamais configuré une Raspberry ... Donc il faut que je te pose qqle question :) 
Wiring Pi, git et yamlPatcher doivent être installer sur la Raspberry ?
Si oui c'est pas un problème vu que j'ai l'interface graphique qui est installer dessus.

J'espère pouvoir essayé ce soir, je te tiens au courant de toute avancé :)
Merci encore


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Darhf

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 168
    • Voir le profil
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #17 le: 25 août, 2016, 10:48:18 am »
Le truc c'est que t'as pas besoin de l'interface graphique. C'est vraiment inutile dans ton cas.

Juste d'un raspberry pi avec une image linux (Et tant qu'à faire celle d'octopi qui intègre octoprint  https://octopi.octoprint.org) et connecté au réseau.

Un client SSH (Sous windows : Putty par exemple, la commande ssh sur le terminal MacOS, linux ou BSD) pour y accéder.
Un client SCP (Sous windows : WinSCP) pour accéder au système de fichiers à la limite.

Tout ce que je t'indique se passe en ligne de commande. WiringPi est à télécharger et installer sur le Pi, Git aussi (pour télécharger wiringPi) et yamlpatcher s'installe dans octoprint directement.

clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #18 le: 27 septembre, 2016, 10:08:34 am »
#Darhf
J'ai essayé de faire la procédure que tu m'a décrite, tout fonctionne mais malheureusement je ne vois aucune évolution sur les GPIOs.
Quand je dis que sa marche c'est qui il as bien les nouvel onglet dans octoprint mais qui n'agisse sur rien ( en tout cas je n'est pas trouvé ...).

Sa a mis qqle temps pour ma réponse, je m'en excuse mais normalement je devrais avoir plus de temps maintenant si tu en encore disponible pour qu'on essaye de trouvé une solution ...

Darhf

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 168
    • Voir le profil
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #19 le: 27 septembre, 2016, 12:21:25 pm »
Je peux pas t'aider plus que ça, je t'ai juste traduit un peu la doc, j'ai pas d'expérience sur le sujet  ;)

clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #20 le: 27 septembre, 2016, 12:55:56 pm »
d'accord pas de soucis :)

Je sais pas si tu as l'info ou pas, ou si quelqu'un d'autre l'a :

Il n'existe pas une commande en Gcode pour activé ou non une broche de l'arduino ou le Martin est dessus ?

Edith

En relisant tout les message j'ai vu qu'on avais déjà répondu à ma question avec un m42 on peut directement modifié n'importe quel GPIOs sur la ardu info, la question est plus qu'à savoir quel GPIOs n'est pas utilisé dans la configuration de base d'un smartrap core alu ?

Merci pour votre aide !
« Modifié: 27 septembre, 2016, 01:04:21 pm par clemw »

Darhf

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 168
    • Voir le profil
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #21 le: 29 septembre, 2016, 04:51:20 pm »
Tu dois avoir la liste des pins utilisées dans le fichier pins.h.

clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #22 le: 11 octobre, 2016, 02:39:55 pm »
Pour ceux qui suivent ce topic je vous fais par de l'avancé de mon projet =)

Pour la gestion de l'imprimante avec Octorpint je peux considérer que c'est bon pour l'instant, en effet j'arrive a imprimé via Octoprint en local mais aussi en externe. Le seul point qu'il me reste a corrigé est de crée une adresse fixe pour accéder à mon système depuis internet. Pour l'instant j'utilise juste l'adresse IP public, sa marche très bien mais cette adresse n'est pas fixe, il faut donc que je la connaisse avant de partir de chez moi =).

Pour la gestion de pin de la Arduino via la Raspberry, je n'ai pas encore essayé mais avec le G-Code M42 sa devrais tourner sans problème majeur. Il me suffira juste de rentré un bout de G-Code dans mon g-code de fin, pour que je puisse changer de plateau.

On arrive maintenant à la partie la plus du projet (selon moi)... La modélisation, pour ce faire, j'utilise SolidWorks 2016.
Je suis parti d'un point de départ avec la version d'okios ( http://talk.smartfri.odns.fr/index.php?topic=901.0 ), l'avantage de son modèle est d'être avant tout sous SolidWorks mais aussi de comporter un double axe Z avec vis trapézoïdale.
Je pense que c'est le meilleur compromis entre stabilité/prix/encombrement.
De plus, son système comprend deux moteur pour soutenir l'axe Z, ce qui va me permettre de mettre plus de poids sur le plateau sans surchargé le moteur.

Le premier problème que pose mon idée est de pouvoir aussi bien maintenir la plaque en verre pendant l'impression mais aussi de pour la libéré sans aucune action humaine. Car la version de base proposée est de maintenir cette plaque de verre avec des clips en métal directement sur le bed.
Pour pallier à ce problème, j’ai pensé a utilisé des aimant en néodyme pour permettre le bon verrouillage de la plaque en verre sur le bed. Et pour effectuer le changement de plateau, il faut donc pouvoir le déverrouillé de manière automatique.
J’utilise donc une propriété des aimants qui est toute bête, mais qui je pense me donnera beaucoup de fils à tordre (sans jeu de mot). Je m’explique, le but est de créer un bobinage autour des aimants pour annuler les champs magnétiques, et donc à partir de ce moment-là on peut dire que j’ai une solution viable pour une automatisation.
Un problème se pose cependant, ces aimant en néodyme ne supporte qu’une température de 80-90°C au-delà ils perdent toutes capacité magnétique. Il faut donc les isoler de manière convenable du bed et de la plaque de verre…

Je pensais donc à créer un système où les aimants resteraient dans le plateau où ils seraient disposés dans les 4 coins pour assurer un bon maintien. Tandis que la plaque de verre serais quand a elle maintenu dans un cadre pour permettre sans meilleur préhension par le stockeur. Ce cadre comprendrait les parties métalliques qui seraient en relation avec les aimants dans le plateau.

J’en arrive donc à un autre point important, c’est l’encombrement… Pour faciliter la translation de l’ensemble plaque de verre + cadre en bois il faut que je supprime les têtes de vis qui maintiennent le bed en position, en effet il limite l’ensemble et n’est pas utile celons moi.

On arriverait donc à une plaque de bois où ce trouves les aimant ainsi que leurs bobine respective, avec une plaque de liège collé directement sur cette plaque en bois, et le bed collé sur la plaque en liège (la plaque en liège sert à faire chauffé plus vite le bed).
Sur ce mille-feuille viendrais coulisser un ensemble comprenant la plaque de verre et son cadre, le cadre étant composé de partie métallique en ferraille pour maintenir l’ensemble sur le plateau.

Je pense qu’à partir de là j’ai déjà perdu beaucoup de monde, mais je vais continuer pour les plus courageux ;) …..

Ensuite entre en pise le stockeur, j’ai donc 6 ensemble plaque de verre + cadre, ses 6 ensembles doivent pouvoir, soit être sur la tourelle soit sur l’imprimante.
Pour réaliser les différentes préhensions je pense utiliser les aimants de nouveau (je pense que le premier va être compliqué mais les prochains beaucoup moins donc autant en mettre beaucoup.

Donc avec un bras, motorisé sur un seul axe, je viens approcher par le dessus de mon cadre deux aimants (couplé à leurs bobines respectives), une fois arrivé au deux premières plaquette de ferraille sur mon cadre je désactive l’aimantation entre le cadre et le plateau, j’active l’aimantation entre le cadre et le bras, et je viens tiré en dehors de l’imprimante sur une surface continue et lisse.

Une fois le bras entièrement replié, je désactive les aimants du bras pour en activé sur le stockeur.

Quand le plateau est bien maintenu sur celui-ci, j’incrémente la tourelle 1/6ème de tour, le bras reste fixe et est donc aligné sur un nouveau cadre.

Je désactive l’aimant de la tourelle correspondant à ce cadre, j’active le bras, et je le déploie pour qu’il fasse entré le cadre et sa plaque de verre dans l’imprimante, j’active les différents aimants sur le plateau, et en théorie le nouveau ensemble cadre + plaque de verre est parfaitement aligné et prêts pour une nouvelle impression.


Voilà, en gros j’en suis actuellement là, je suis en train de modélisé tout ça, je suis bien évidement ouvert à toute remarque, question. Je tiens a précisé que je pense qu’il y a moyen de faire beaucoup mieux, mais pour plus chère, donc essayé de prendre en compte cette variable si vous voulez me proposé d’autre idée.

Seuls les plus courageux lisent cette phrase :D !!


DenisG

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 359
    • Voir le profil
  • 3d printer: SmartCore Alu
  • buying date: 2015
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #23 le: 12 octobre, 2016, 09:40:54 am »
Hello
Juste une petite remarque générale sur le plateau : Chez moi la plaque de verre est juste arrêtée en X et Y par des petites butées qui ne dépassent pas au dessus, inutile de la "bloquer", son propre poids la maintient, l'impression n'engendre pas d'efforts, elle ne se soulèvera pas.
Les clips ou autre systèmes sont nécessaires uniquement sur les machines dont le plateau bouge pour le mouvement Y, pas sur les smartrapcore.

Maxxhimum

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #24 le: 12 octobre, 2016, 10:39:26 am »
Salut. C'est pas plus simple de créer un champ magnétique plutôt que l'inhiber ?

spyd

  • Global Moderator
  • *****
  • Messages: 1871
    • Voir le profil
  • 3d printer: smartrapcore alu
  • buying date: décembre 2015
  • country/Pays: France
  • region/departement: haute-savoie 74
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #25 le: 12 octobre, 2016, 11:01:41 am »
peut etre mais c'est probablement plus coûteux d'un point de vue énergétique.


puisque l'on cherche à maintenir la plaque ce qui veux dire alimentation en continu pour maintenir.


en inhibant on alimente que ponctuellement au changement. Apres faut faire les calculs pour sans assurer, mais intuitivement je comprend la logique de la démarche.
Branchement du ventilo de tête sur le bornier d'alim = HOTEND bien ventillée!!!!!

My thingiverse : http://www.thingiverse.com/spyd6/designs
powerfull tools, free and privacy friendly : https://framasoft.org/[/url

clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #26 le: 12 octobre, 2016, 03:09:23 pm »
# DenisG Effectiveltn j'ai pensé a "calé" la plaque de verre mais je ne pense pas qu'il soit aisé de le contraindre suffisamment pour ne pas qu'il bouge, j'en dirais même plus, avec des pièces plastique (PLA ou ABS) dans des dimensions de pièces qui reste envisageable, je considère que cela un impossible dans le sens où il restera encore des vibration de qqle dixième au vu de l'élasticité de la matière.

# spyd&Maxxhimun Effectivement, quel qu'en soit la consommation électrique du système de je vais venir greffé à mon système, je cherche à limiter au maximum la sur-consomation par rapport au système existant. Je sais bien qu'on travaille sur des alim de +/- 300 watt ( ce qui est mon cas ) mais je trouve pour des raisons surtout économique mais aussi un tout petit peut environnementale qui faudra is essayé de pas tout le temps etre a fond :)

Une des question principale que je me pose depuis mon dernier post est de connaître la force de maintien qu'exerce les princes metalique.

#spyd je ne pense pas faire de calcul pour connaître la taille du bobinage mais plutôt le faire par essai, à moins que tu ai une solution pour me simplifier au Max le calcul :)
 

oikos

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 724
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrapcore Alu en caisson fermé + extraction
  • country/Pays: France
  • region/departement: Centre Alsace (68)
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #27 le: 12 octobre, 2016, 05:39:46 pm »
Le mieux serait que tu postes des photos de ta modélisation (dés que tu pourras ça vas de soi ;) )  car je t'avoue n'avoir pas tout compris du moins visualiser l’ensemble  ton système  :P  ...
« Modifié: 12 octobre, 2016, 05:44:11 pm par oikos »
Mes piéces sur Thingiverse: http://www.thingiverse.com/oikos/designs

spyd

  • Global Moderator
  • *****
  • Messages: 1871
    • Voir le profil
  • 3d printer: smartrapcore alu
  • buying date: décembre 2015
  • country/Pays: France
  • region/departement: haute-savoie 74
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #28 le: 12 octobre, 2016, 08:08:53 pm »
ou alors là, ça fait bien trop longtemps que j'ai décrocher de l'electromagnétisme : j'ai rangé ça dans la categorie à rechercher que contraint et forcé XD


mais Tex est peux etre plus en pointe sur le sujet.
Branchement du ventilo de tête sur le bornier d'alim = HOTEND bien ventillée!!!!!

My thingiverse : http://www.thingiverse.com/spyd6/designs
powerfull tools, free and privacy friendly : https://framasoft.org/[/url

clemw

  • Newbie
  • *
  • Messages: 32
    • Voir le profil
  • 3d printer: Smartrap Core Alu - Montage sous Octoprint
Re : Octoprint pour une gestion totale à distance
« Réponse #29 le: 13 octobre, 2016, 11:24:36 am »
#syd Ok, merci sa marche, bah on va voir si Tex est interrésser par le sujet et donc le laisser venir :)

#okios Voila dans le principe sa devrais ressemblé a un truc comme sa =)